Aller au contenu principal

Renault - La vie avec passion

Renault MAG 03.2019
1280 x 500 - Visuel conseils printemps

Bien préparer sa voiture pour le printemps

Bientôt le printemps et le retour des beaux jours. Après vous avoir fidèlement accompagné durant la saison hivernale, votre voiture mérite quelques soins avant de reprendre la route pour des escapades printanières sans souci.

1. Un lavage en profondeur

Les routes en hiver sont éprouvantes pour le conducteur mais aussi pour la voiture ! Pluie, neige, boue et surtout sel : rien n’aura été épargné durant plusieurs mois à votre Renault qui a vaillamment affronté les aléas climatiques, sans parler de la croûte de givre qu’il a fallu gratter le matin. Votre voiture a largement mérité un nettoyage en profondeur, pas seulement pour lui redonner tout son lustre mais aussi (et surtout !) pour la protéger. Le sel répandu sur les routes est en effet nocif à long terme pour les tôles et certains éléments mécaniques particulièrement exposés. Il est donc important de nettoyer la carrosserie mais aussi les soubassements, les passages de roues et autant que possible le dessous du véhicule. Certaines stations de lavage disposent d’un programme « châssis » bien utile. Insistez également sur les optiques avant et arrière, car les produits de déneigement attaquent le polycarbonate et risquent de ternir vos phares.

2. Une inspection extérieure et mécanique

Une fois votre voiture propre, il est temps de faire une inspection des éventuels dégâts de l’hiver. Traquez les petits chocs et autres rayures sur la carrosserie, cachés à votre vue sous la saleté accumulée, afin d’éviter qu’ils ne finissent par rouiller. Inspectez également les organes mécaniques apparents, les durits et flexibles. Il est fréquent en hiver de recevoir de nombreux impacts qui vont écailler la peinture ou marquer le pare-brise, surtout si vous vous êtes retrouvé derrière une saleuse ! Sous le capot moteur un premier contrôle visuel ne sera pas du luxe, assorti éventuellement d’un nettoyage des organes les plus exposés comme les cosses de batterie qui ont pu accumuler du sel et de la saleté. Vérifiez également que les arrivées d’air au compartiment moteur ne soient pas obstruées par de la saleté : avec le redoux, la mécanique va avoir tendance à chauffer plus rapidement.

3. Un contrôle des niveaux

Tant que le capot est ouvert, il est indispensable de procéder au contrôle des différents niveaux et de faire l’appoint le cas échéant. Le niveau d’huile se contrôle à froid, moteur arrêté bien sûr, et sur une surface plane. Vérifiez également le niveau de liquide de refroidissement : le chauffage est particulièrement sollicité en hiver et il se peut que le niveau ait baissé. Ne faites l’appoint qu’avec le liquide jaune spécifique aux mécaniques Dacia / Renault et ne dépassez jamais le niveau maxi ! Contrôlez également le niveau de liquide de frein ainsi que votre filtre à air qu’il peut être judicieux de nettoyer ou changer en fonction de son état.

Vous avez probablement largement sollicité le lave-glace durant l’hiver, n’hésitez pas à refaire le plein, cette fois avec un liquide adapté à la saison et à effet démoustiquant en prévision des nuées d’insectes qui vont venir s’écraser sur votre pare-brise ! Dernier point, vérifiez ou faites vérifier votre batterie à l’aide d’un multimètre afin de contrôler sa tension et la bonne tenue de charge. L’hiver est souvent fatal pour les batteries un peu âgées !

4. Des pneus en bon état

On ne le répétera jamais assez : les pneus sont sans doute l’organe le plus sensible de votre véhicule pour votre sécurité. Ils conditionnent la tenue de route mais également le freinage. Si vous avez opté pour des pneus hiver, il est conseillé de remettre les pneus été dès que la température dépasse durablement les 7°C, mais attention aux derniers frimas du mois de mars ! Mais qu’il s’agisse des pneus été ou hiver, veillez à contrôler leur pression et à l’ajuster si nécessaire : n’oubliez pas qu’un peu sous-gonflé entraîne une surconsommation, une usure plus rapide, une augmentation des distances de freinage et des risques plus élevés d’éclatement.

Si, au cours de l’hiver, vous vous êtes fait surprendre par la neige ou le verglas et qu’une glissade s’est terminée contre un trottoir ou tout autre obstacle, et même si votre voiture ne semble pas endommagée, il peut s’avérer utile de faire contrôler la géométrie de votre véhicule. Cela vous évitera une usure anormalement rapide de vos pneumatiques. Enfin, inspectez visuellement l’état de vos pneus afin d’y déceler toute déchirure ou hernie éventuelle : ces phénomènes peuvent apparaître après avoir circulé de façon répétée sur des routes en mauvais état, notamment à cause des nids-de-poule creusés par le gel.

5. Une bonne visibilité

Dernière étape de ce check-up de printemps, la visibilité. Là encore, l’hiver a mis à rude épreuve toute la signalisation de votre Renault, entre les intempéries et la nuit qui tombe tôt. Vérifiez donc le bon fonctionnement de vos phares et feux, ainsi que de vos clignotants et antibrouillards. Autre point important, les essuie-glace ont, eux aussi, subi les affres hivernaux et ont été mis à forte contribution des semaines durant. Contrôlez leur état et traquez les craquelures annonciatrices d’une fin proche : les changer vous fera non seulement gagner en visibilité mais évitera des rayures sur votre pare-brise. Enfin, n’hésitez pas à nettoyer tout le vitrage, à l’intérieur comme à l’extérieur, surtout si vous avez des enfants qui sont des artistes sur buée aux places arrière ! Vérifiez le bon fonctionnement de la climatisation et changez si nécessaire le filtre d’habitacle. Vous pouvez désormais reprendre la route en toute sécurité !