Aller au contenu principal

Renault - La vie avec passion

Renault MAG 12.2018
1280 x 500 - pompe essence

Carburants, Renault vous présente les nouveaux noms

Comme si la hausse du prix des carburants n’était pas déjà assez contraignante, la signalétique de ces carburants a été modifiée le 12 octobre dernier afin d’harmoniser les noms partout en Europe. Un changement pour 40 millions d’automobilistes français qui commencent à découvrir un nouvel étiquetage dans les stations-service. Heureusement, c’est assez facile de s’y retrouver, suivez le guide !

 

E Comme Essence

De manière assez évidente, tous les carburants essence sont reconnaissables par un E inscrit dans un cercle, suivi de la teneur maximale en biocarburant autorisée.

Les SP95 et SP98 deviennent ainsi E5. Les taux d’octane « 95 » et « 98 » sont quant à eux toujours  affichés pour pouvoir être distingués. Le SP95-E10 s’appelle désormais E10 et le Superéthanol E85 se débarrasse de son titre pour devenir E85, tout simplement.

Le diesel pioche la lettre B

C’est certainement le plus gros changement de cette nouvelle signalétique. Le B (comme biodiesel) se retrouve lui dans un carré, et comme pour l’essence, il est suivi de la teneur maximale en biodiesel produit à partir d’huiles végétales ou animales. Le B7 (car il peut contenir jusqu’à 7% de biocarburant) remplace donc le diesel classique et reste le carburant compatible avec tous les véhicules diesel. On attend l’arrivée d’un B10, nouveau carburant compatible lui aussi avec tous les moteurs diesel mais qui contiendrait 10% de biocarburant, et enfin le XTL.

Ce futur diesel de synthèse fabriqué à partir de gaz naturel, de déchets organiques ou d’huile végétale devrait faire son apparition à la pompe d’ici quelques mois. À noter que les appellations « Premium » pourraient continuer à exister mais ne changent en rien la dénomination.

Les autres carburants changent de langue

Cette nouvelle signalétique étant européenne, le GPL et le GNC changent de noms pour leurs acronymes anglais. Le GPL (Gaz de Pétrole Liquéfié) devient donc le LPG (Liquified Petroleum Gas), et le GNC (Gaz Naturel Comprimé) devient le CNG (Compressed Natural Gas).  Pour faire simple, dites-vous que les lettres sont dans le désordre et qu’ils sont inscrits dans un losange.

Pour vous y retrouvez, notez que ces carburants sont inscrit dans un losange. Au niveau de leur composition, le CNG peut être du gaz naturel, ou un gaz issu de la méthanisation des déchets. Le LPG peut provenir de gaz de pétrole mais également de bio-LPG issu de déchets organiques. Dans tous les cas, il reste 100% compatible avec tous les véhicules GPL du marché.

Des formes et des lettres

Avant de prendre la route, faisons un petit récapitulatif :

-Vous roulez à l’essence : cherchez le cercle, suivez la lettre E et choisissez E5 ou E10.

-Vous roulez au diesel : cherchez le carré,  suivez la lettre B et mettez du B7.

-Vous roulez au GPL ou au GNC : cherchez le losange, et inversez les lettres pour remplir votre réservoir.

Enfin, rassurez-vous, un double étiquetage complémentaire restera présent pendant plusieurs mois, voire des années, le temps que tous les automobilistes s’acclimatent.