Aller au contenu principal

Renault - La vie avec passion

Renault MAG 07.2019
1280 x 500 - Climatisation slider

Les beaux jours reviennent avec le printemps. D’ici quelques semaines, vous serez sans doute amenés à utiliser la climatisation de votre voiture. Mais attention : pour profiter au mieux de votre « clim » l’été, c’est toute l’année qu’il faut s’en occuper !

Autrefois réservée aux véhicules haut de gamme, la climatisation s’est considérablement démocratisée depuis une dizaine d’années et fait désormais partie de l’équipement de série de bon nombre de modèles. Elle contribue évidemment au confort des passagers mais aussi à leur sécurité : l’été en permettant de limiter la fatigue due à la chaleur et donc de préserver la concentration du conducteur ; en hiver en offrant un désembuage rapide et efficace du pare-brise et des vitres. Toutefois, pour conserver votre climatisation au meilleur de sa forme, il est conseillé de respecter quelques conseils.

La climatisation, comment ça marche ?

La climatisation repose sur le principe physique de la compression des gaz : lorsque l’on comprime un gaz, sa température augmente ; mais quand on le détend, sa température baisse. Le circuit haute pression de la climatisation est chargé d’un gaz réfrigérant qui passe dans un compresseur entraîné par le moteur. Le gaz est comprimé à une pression élevée (de 20 à 30 bars) et atteint une température d’environ 80 °C. Il passe ensuite dans un condenseur, une sorte de radiateur situé à l’avant du véhicule pour faire chuter sa température: il passe alors à l’état liquide.

Ce fluide passe dans un déshydrateur qui va retenir l’eau, ce qui évite la formation de glace dans le circuit, puis à travers un détendeur : la décompression fait passer la température du liquide à 10 °C environ. Il chemine à travers un évaporateur qui est chargé cette fois de refroidir l’air extérieur : ce dernier, à une température d’environ 5 à 10 °C, passe dans le circuit de ventilation de la voiture où il est mélangé à l’air ambiant. Le bouton de température et celui de débit d’air permettent d’ajuster (de manière manuelle ou automatique selon votre véhicule), la température générale de l’habitacle.

Faites fonctionner régulièrement votre climatisation

Vous l’aurez compris, ce processus assez simple sur le papier fait intervenir plusieurs éléments qui nécessitent un fonctionnement régulier afin de conserver leur efficacité. C’est pourquoi il est indispensable d’utiliser la climatisation régulièrement, tout au long de l’année, au minimum 15 à 20 minutes par mois. En cas de non-utilisation prolongée, les joints du circuit peuvent se détériorer et entraîner des fuites, avec à la clef des réparations parfois onéreuses.

En concession, faites surveiller le niveau de gaz et l’état du déshydrateur

Ces opérations nécessitent un matériel spécifique dont est équipé votre concessionnaire. Le niveau de fluide réfrigérant est primordial pour le bon fonctionnement de la climatisation : un niveau trop bas va empêcher le système de produire de l’air frais mais risque également d’endommager le compresseur. Votre concessionnaire va vérifier le niveau et la pression de gaz dans le circuit et, le cas échéant, procéder à un complément voire à une « recharge ». L’ancien gaz va d’abord être récupéré avant de faire le plein de gaz neuf.

Le déshydrateur quant à lui évite la formation de glace dans le circuit : au fil des années, il se charge d’impuretés et doit être périodiquement remplacé. Il comporte généralement un témoin indiquant son état. Dans tous les cas, n’essayez pas d’intervenir sur le circuit de climatisation : ce dernier est sous pression et une mauvaise manipulation peut libérer un gaz nocif à la santé et à l’environnement s’il n’est pas récupéré dans les règles !

Changez le filtre d’habitacle et purifiez votre circuit

Le filtre d’habitacle est un élément essentiel de la climatisation puisqu’il empêche les impuretés extérieures de pénétrer dans l’habitacle. Il filtre aussi les pollens et autres éléments allergènes. Plusieurs dizaines de mètres-cubes d’air passent à travers le filtre en permanence, il est donc conseillé de le changer au minimum une fois tous les deux ans et si possible tous les ans en fonction des préconisations d’entretien de votre véhicule.

Un filtre trop ancien risque de provoquer la formation de champignons, de bactéries et de mauvaises odeurs. Il existe des produits qui permettent de désinfecter et assainir le circuit d’air. Il s’agit en général de bombes aérosol à utiliser à travers les aérateurs de la planche de bord ou directement dans le logement du filtre. Leur utilisation est recommandée une fois tous les deux ans.