Aller au contenu principal

Renault - La vie avec passion

Renault MAG 04.2020
CONDUITE EN VILLE

Conduite en ville : les 4 règles d’or pour bien conduire en ville !

La conduite en ville impose de suivre quelques règles particulières afin de rouler en toute sérénité : nous vous disons tout ce qu’il faut savoir afin de bien protéger votre véhicule ! Aussi, quelques rappels du code de la route et du stationnement pour mieux appréhender la route.

Protégez votre véhicule

La carrosserie

Elle est très exposée aux chocs, principalement pendant les manœuvres de stationnement et à l’ouverture des portes.

  • Efficace mais peu esthétique, il est possible de coller des bandes de caoutchouc aux endroits les plus vulnérables.
  • Plus discrète, faites installer une seconde peau sur les parechocs, les arrêtes de portes et les rétroviseurs. Il s’agit d’un adhésif transparent résistant aux éraflures, qui protège la peinture (de 60 € en rouleaux, à faire soi-même, jusqu’à 350 € pour une protection intégrale posée par un professionnel).
  • Le lustrage, permet quant à lui de limiter les microrayures, provoquées par le frottement d’un vêtement, d’un objet ou le cognement d’une arrête de porte.
  • Pour éviter les coups de portière, privilégiez le stationnement en créneau. Lors d’un stationnement en bataille ou en épis, garezvous le long d’un mur, d’un passage piéton, d’un parterre de fleur, ou encore, d’une voiture de luxe, ou neuve. Il y a de grandes chances que son propriétaire soit plus soigneux que la normale.

 

Les jantes

Munies d’enjoliveurs ou non, elles sont en première ligne lors d’un stationnement le long d’un trottoir.

  • Pour les protéger, la meilleure solution est d’opter pour des pneus avec « protecteur de jante », lors du remplacement. Ils sont équipés une protubérance de caoutchouc sur le rebord.
  • Là encore, l’application d’un lustreur limitera les microrayures, mais n’offre qu’une protection très limitée.
  • Si vous devez monter un trottoir, l’angle d’attaque de la roue doit être le plus proche de 45°. S’il est trop faible, le pincement du pneu à la montée rend le rebord de jante vulnérable.

Stationnez sans galérer

Les règles

  • Stationnement

Il est interdit sur le trottoir ou sur un passage piéton et ses abords sur 5 mètres (sauf stationnement matérialisé) et à proximité des signaux lumineux ou panneaux de signalisation si le gabarit du véhicule les masque. Depuis le 5 juillet 2015, le stationnement gênant est passé très gênant (135 € d’amende au lieu de 35 € auparavant).

Il est également interdit de stationner à contre-sens. Vous risquez une amende de 17€.

  • Places de livraison partagées.

Identifiées par un marquage de lignes discontinues depuis fin 2010, elles peuvent être empruntées la nuit, les dimanches et jours fériés. Attention à ne pas les confondre avec les autres places de livraison, dites « sanctuarisées » (deux lignes continues). Une amende de 35 €, voire la mise en fourrière du véhicule sont prévus dans ce cas.

Les astuces du créneau

Si votre véhicule ne le fait pas automatiquement, baissez vos rétroviseurs extérieurs, afin de visualiser vos roues. Il sera ainsi plus facile de les aligner avec le trottoir ou la ligne discontinue matérialisant la place.

Retrouvez votre auto en cas de trou de mémoire. Vous enregistrez sa position avant de la laisser. Au retour, un guidage GPS vous y reconduit

Bynder image

Garez-vous du premier coup

Le stationnement en bataille (à 90° par rapport à la voie)

Il se fait de préférence en marche arrière

  • Positionnez-vous à 2 mètres des véhicules. Plus vous êtes loin, plus la manœuvre est facile.
  • Reculez doucement, puis braquez quand l’arrière de votre véhicule atteint le premier feu de l’autre véhicule.
  • Redressez quand le véhicule est droit, en vous aidant des rétroviseurs.

 

Le stationnement en épi (45 à 90° par rapport à la voie)

Il se fait le plus souvent en marche avant

  • Positionnezvous à 2 mètres des véhicules.
  • Visez l’emplacement en vous aidant des lignes au sol.
  • Prenez garde à ne pas trop avancer, le parechoc pourrait racler le trottoir.

 

Le stationnement en créneau (parallèle à la voie)

Il se fait à droite, dans une rue à double sens, et à droite et à gauche dans une rue à sens unique.

  • Positionnezvous en double-fil, à 1 mètre des véhicules.
  • Reculez jusqu’à ce que la moitié de votre porte arrière (ou custode) arrive au niveau du parechoc arrière du véhicule précédant le stationnement.
  • Braquez à fond en reculant, jusqu’à ce que votre rétroviseur droit arrive au parechoc arrière du véhicule précédant le stationnement. Votre véhicule doit être positionné à 45° par rapport au trottoir.
  • Braquez en sens inverse, puis continuez à reculer en prenant garde à ne pas accrocher l’avant de votre véhicule.
  • Enfin, centrer votre véhicule au centre du stationnement.

Rappels du code de la route : attention aux PV !

Diodes bleues

Elles matérialisent dans certains tunnels les distances de sécurité. Conservez un espace d’au moins deux lumières avec le véhicule qui vous précède. Sinon, vous risquez 90 € et 3 points.

Circulation interfiles

Tolérée sur les grands axes routiers et autoroutiers de la capitale et des grandes agglomérations depuis des lustres, elle est expérimentée officiellement depuis février en Ile-de-France, dans les Bouches-du-Rhône, la Gironde et le Rhône. Désormais, il faut être plus vigilant pour changer de file et faciliter le passage des motards. Le risque, être déclaré 100% en tort en cas d’accident.

Mobile tenu en main.

Textoter ou consulter ses mails, même à l’arrêt au feu, est interdit. Vous encourez une amende de 90€ et le retrait de 3 points.

Chevauchement de ligne continue pour dépasser un cycle.

Avant, on mordait la ligne blanche avec le risque d’être verbalisé. Depuis le 2 juillet 2015, c’est légal, à condition de respecter les règles de sécurité prévues à l’article R.414-4 du code de la route (se déporter d’au moins un mètre en ville, 1,50m hors agglo, clignotant…).

Double sens pour les vélos

Sur les voies à sens unique limitées à 30 km/h, les vélos ont, eux, le droit de venir en sens inverse. Rappelez-vous-en, car en cas d’accident avec un cycliste, usager vulnérable, votre responsabilité sera totale.

Arrêt au feu jaune-orange

Vous ne devez ni accélérer ni ralentir, mais vous arrêter, sous peine d’une amende de 22€, et plus sûrement de 90€ + 4 points, car souvent le feu a été vu rouge par l’agent.

Priorité à gauche dans un carrefour giratoire

Y compris dans les petits ronds-points, beaucoup enfreignent cette règle de priorité à ceux venant de gauche déjà engagés (90 € et 4 points).

Circulation sur les voies piétonnes

Dans les deux sens, elle est autorisée mais limitée à 20km/h. 90 € d’amende, si vous ne roulez pas au pas.