Aller au contenu principal

Renault - La vie avec passion

Renault MAG 04.2019
1280x500_winter-driving-habits

En froid avec le givre? Nos 8 astuces pratiques

Ennemis des automobilistes en hiver, le givre et la buée sont le cauchemar des petits matins. Si votre voiture dort à l’extérieur, vous n’aurez pas moyen d’y échapper. Quelques conseils simples peuvent cependant vous permettre de mieux lutter contre le givre afin de prendre la route dans les meilleures conditions possibles !

1. Je prépare ma voiture

La bataille contre le givre se prépare et quelques petites astuces simples vont vous permettre d’aider votre voiture à mieux traverser l’hiver. Première précaution pour éviter les ouvertures de portières difficiles à cause du givre qui colle les joints, procurez-vous une bombe aérosol de silicone à pulvériser sur vos joints de portières (à partir de 5 € environ) : un petit budget qui vous épargnera d’avoir à forcer sur vos poignées de portes le matin ! Si votre voiture n’est pas équipée de la fermeture centralisée à distance, pulvérisez quelques gouttes de dégrippant/lubrifiant (à partir de 3 €) dans les barillets de serrure pour leur éviter de geler. Vérifiez enfin le bon fonctionnement de votre ventilation et, si vous en êtes équipé, de la climatisation. N’hésitez pas non plus à changer le filtre d’habitacle, car la ventilation sera mise à contribution le matin : le désembuage sera plus efficace et l’air sera mieux filtré.

2. Protégez le pare-brise

Afin d’éviter ou de limiter la formation de givre pendant la nuit, l’idéal est de mettre en place une couverture ou une bâche de protection pour pare-brise. Il en existe de toutes sortes, à partir de 4 € environ en magasin ou en ligne. Certaines se fixent avec des crochets, d’autres sont prises dans les fermetures de portières avant. D’autres modèles permettent également de recouvrir tout le vitrage de la voiture : pare-brise, vitres latéral, glace de coffre ou de hayon. Vous pouvez aussi recouvrir votre véhicule entièrement avec une housse de protection, comme par exemple celles vendues par votre établissement Renault.

3. N’oubliez pas les essuie-glace et les buses !

brise sans protection, pensez le soir à relever vos essuie-glace avant de laisser votre voiture au froid dans la nuit. Cela évitera aux balais de coller au pare-brise avec le gel : ils ne s’abîmeront pas et vous pourrez également les dégivrer plus vite d’un coup de spray anti-givre. N’hésitez d’ailleurs pas, le soir également, à appliquer une pulvérisation de ce produit sur les buses de lave-glace sur le capot afin de limiter la formation de givre durant la nuit et d’avoir un lave-glace fonctionnel au petit matin !

4. Indispensable lave-glace hiver

Outre la bâche de protection de pare-brise, il est fortement conseillé de faire le plein de lave-glace avec un liquide spécial hiver résistant à des températures de -20°C au minimum. Même si ces températures sont rarement atteintes sous nos latitudes, le liquide lave-glace « hiver » est nettement plus efficace pour faire disparaître la glace et perdra moins ses propriétés au cours du temps. Vérifiez régulièrement le niveau car, en roulant, le givre va avoir tendance à se reformer. Consultez votre manuel d’utilisation afin de vous familiariser avec la procédure (très simple !) de remplissage.

5. Bien utiliser la ventilation et la climatisation

L’idéal avant de partir est de démarrer sa voiture et de la laisser tourner afin de mettre en température la mécanique mais aussi (et surtout !) de produire un peu d’air chaud pour vous aider à correctement dégivrer et désembuer le vitrage. Vérifiez tout d’abord que votre ventilation n’est pas en position recyclage d’air : il est plus efficace pour le désembuage de faire rentrer de l’air extérieur, plus sec que celui de l’habitacle chargé d’humidité. Utilisez par ailleurs la position désembuage, symbolisée par un pare-brise, qui va envoyer le maximum d’air sur ce dernier. N’hésitez pas à mettre la ventilation à vitesse élevée et l’air au plus chaud : vous ne risquez aucun choc thermique néfaste au vitrage car l’air ne va tiédir qu’au bout de quelques minutes. Si vous avez la climatisation, enclenchez-la : l’air sera plus sec et chauffera bien plus vite, une climatisation produisant aussi de l’air chaud. Bien entendu, utilisez le dégivrage de la glace de coffre ou de hayon dès que vous avez démarré la voiture.

6. Se débarrasser du givre

Si, malgré toutes vos précautions, vous vous retrouvez avec un pare-brise gelé au matin, il vous reste encore d’autres armes pour combattre les gelées ! Outre le travail de la ventilation, vous pouvez bien sûr gratter le pare-brise, mais pas n’importe comment. Privilégiez les grattoirs spécialement conçus à cet usage, en plastique, et si possible avec un gant ou un manchon de protection. Évitez absolument tout objet en métal sous peine de rayer le verre. Nous vous conseillons vivement d’utiliser également un aérosol de produit anti-givre, très efficace, qui vous fera gagner du temps. Dans tous les cas, ne quittez votre stationnement que lorsque toutes les vitres sont dégivrées et désembuées, et que la visibilité est optimale. Ne négligez pas non plus les rétroviseurs qui doivent eux aussi être parfaitement dégivrés.

7. Après le givre, la buée

Une fois débarrassé du givre, un autre ennemi vous guette : la buée. Avec la respiration des occupants et la différence de température entre l’extérieur et l’habitacle, vos vitres vont vite se recouvrir de buée si vous n’y prenez pas garde. Gardez ainsi toujours un filet de ventilation, toujours en position ouverte et non en recyclage d’air. Au besoin, entrouvrez légèrement une vitre afin d’évacuer l’air humide. L’idéal reste là aussi d’utiliser la climatisation et son air sec ! Enfin, ayez à portée de main un chiffon ou une éponge microfibre antibuée afin de pouvoir rétablir rapidement la visibilité à l’intérieur de votre voiture.

8. À éviter !

Certaines habitudes ou idées reçues ont la peau dure et peuvent cependant se révéler au mieux inefficaces, et parfois contre-productives !

  • Évitez de mettre un carton sur votre pare-brise le soir : cela fonctionnera si l’air est très sec et qu’aucune humidité ne vient charger le carton. Mais si la nuit est humide, le carton ramolli viendra se mélanger à la glace sur votre pare-brise, compliquant d’autant le dégivrage matinal…
  • Bannissez à tout prix la bouilloire ou la casserole d’eau frémissante jetée sur le pare-brise gelé : vous risquez un choc thermique qui peut fendre votre pare-brise, surtout si ce dernier présente des impacts. Au pire, utilisez une eau très légèrement tiède, en balayant le pare-brise avec les essuie-glace dès que le givre a fondu.
  • Oubliez également l’eau salée, même à température ambiante : le sel est corrosif et risque d’attaquer la peinture et le métal, sans parler des traces blanchâtres qu’il déposera sur vos glaces et vos joints. Même remarque pour les mélanges à base de vinaigre, à l’efficacité par ailleurs peu probante par très grand froid…