Aller au contenu principal

Renault - La vie avec passion

Renault MAG 09.2020
1280 x 500 px-GettyImages-533437390

Pluie et brouillard : adaptez votre conduite

Le mois de novembre est particulièrement sujet au brouillard et à la pluie. Sans oublier les feuilles mortes qui peuvent se transformer en tapis glissants ! Soyez donc doublement prudent quand vous prenez la route. Suivez nos conseils pour rouler en sécurité.

Chaussée mouillée : on ralentit

Sur route mouillée, la perte d’adhérence augmente : la distance de freinage peut être multipliée par deux ! La pluie diminue également la visibilité avec le mouvement des essuie-glaces et les projections d’eau des véhicules en train de dépasser.

Quelques conseils :

- Réduisez votre vitesse et augmentez les distances de sécurité

- Allumez les feux de croisement et les feux de brouillard avant en cas de forte pluie ou sur une route étroite. En revanche, les feux de brouillard arrière sont interdits car trop éblouissant.

Circuler avec des équipements en bon état

  • Vérifiez l’état de vos pneumatiques.

Sous gonflé, un pneu s’use plus vite. Usé, il perd en adhérence et provoque dérapage et/ou aquaplaning. Vérifiez donc régulièrement la pression (elles sont indiquées sur le côté de la portière conducteur).

  • Voir et être vu
    Une simple couche de poussière peut diminuer de moitié la portée de vos phares. Avant de partir, nettoyez-les et vérifiez leur bon fonctionnement. N’oubliez pas non plus le coffret d’ampoules de rechange et notez également que votre système d’éclairage doit être correctement réglé : trop haut, le faisceau éblouit les automobilistes qui arrivent en face et, trop bas, il perd de son efficacité.
     
  • Les essuie-glaces

Contrôlez vos essuie-glaces et n’hésitez pas à les changer s’ils laissent des zones non essuyées, des stries ou en cas de fonctionnement irrégulier. 

- Eviter l’aquaplaning

L'aquaplaning est un phénomène qui apparaît lorsque l’eau s’évacue mal entre votre pneu et la route. Conséquence : votre véhicule ne “colle“ plus à la route et vous pouvez perdre le contrôle.

Afin d’éviter ce phénomène, réduisez ou adaptez votre vitesse et veillez au bon état de vos pneumatiques. Ceux-ci doivent également être bien gonflés. Soyez également particulièrement vigilant aux cuvettes en bas des descentes. L’accumulation d’eau y est parfois importante. Enfin, méfiez-vous des chaussées bordées d’arbres. En effet, le mélange des feuilles et de l’eau peut accroitre les risques de glissade.

Brouillard : gare au carambolage

Le brouillard modifie l’appréciation des distances et perturbe les repères. Survient également le « phénomène de l’aspirateur » : pour ne pas perdre de vue les feux arrière du véhicule qui précède, le conducteur aura tendance à augmenter sa vitesse. Dans le même temps, l’automobiliste qui voit un véhicule se rapprocher par l’arrière sera tenté d’accélérer par crainte d’être heurté. Au final : la vitesse des véhicules augmente au lieu de baisser !

Quelques conseils :

- Utilisez vos feux de brouillard avant et arrière, en plus des feux de croisement. N’allumez pas les feux de route car ils risquent de créer un "mur blanc" devant vous.

- Réduisez votre vitesse et augmentez la distance avec le véhicule qui vous précède.
- Ne dépassez pas 50 km/h si la visibilité est inférieure à 50 m, y compris sur autoroute.
- Roulez sur la file de droite et n’effectuez pas de dépassement. Le brouillard masque les obstacles et supprime l'appréciation des distances.
- Aux intersections, n’hésitez pas à ouvrir votre vitre : à défaut de voir les véhicules qui arrivent, vous pourrez peut-être les entendre !